Le recul a été particulièrement marqué en mars (-17,7%). La Febiac note par ailleurs une différence importante entre le marché des particuliers, en contraction de -26,6% à l'issue du premier trimestre, et celui des sociétés, qui tend à maintenir des résultats proches de l'équilibre par rapport à ceux constatés lors du premier trimestre 2021 (-1,9%). Tout comme celui des voitures particulières, le segment des véhicules utilitaires légers a subi un troisième mois consécutif en recul (-28,2%). Avec 15.118 immatriculations, celui des véhicules utilitaires légers a bouclé le premier trimestre sur une contraction cumulée de -32,4%. (Belga)

Le recul a été particulièrement marqué en mars (-17,7%). La Febiac note par ailleurs une différence importante entre le marché des particuliers, en contraction de -26,6% à l'issue du premier trimestre, et celui des sociétés, qui tend à maintenir des résultats proches de l'équilibre par rapport à ceux constatés lors du premier trimestre 2021 (-1,9%). Tout comme celui des voitures particulières, le segment des véhicules utilitaires légers a subi un troisième mois consécutif en recul (-28,2%). Avec 15.118 immatriculations, celui des véhicules utilitaires légers a bouclé le premier trimestre sur une contraction cumulée de -32,4%. (Belga)