Le secteur alimentaire a vu ses volumes baisser de 0,3% au premier trimestre. Il s'agit du premier recul depuis 2011. Les hard discounters ont réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 9,5%. De plus en plus de gens font leurs courses dans des magasins du type Aldi ou Lidl et de plus en plus de magasins discounts font leur apparition, selon Comeos.

Cette croissance du secteur hard discount se fait principalement au détriment des petits supermarchés qui ont perdu 7% de leur chiffre d'affaires par rapport à la même période l'an dernier.

Les chaînes de magasins de bricolage réalisent de meilleures prestations qu'au premier trimestre de l'an dernier avec une croissance de 4%. Le secteur du jardinage a particulièrement influencé le chiffre d'affaires. Les ventes dans les chaînes de magasins de vêtements sont restées stables grâce à la croissance des ventes par internet (+5%). Quant au secteur électro, il a vu ses ventes reculer de 5%. Toutefois, la Coupe du monde devrait "booster" les ventes de téléviseurs.

Au premier trimestre, les prix ont légèrement augmenté de 0,11%, en deçà de l'inflation. Pour les commerçants, cela signifie que leurs coûts élevés n'ont pas été compensés par des prix plus élevés et que les marges restent sous pression, conclut Comeos.

Le secteur alimentaire a vu ses volumes baisser de 0,3% au premier trimestre. Il s'agit du premier recul depuis 2011. Les hard discounters ont réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 9,5%. De plus en plus de gens font leurs courses dans des magasins du type Aldi ou Lidl et de plus en plus de magasins discounts font leur apparition, selon Comeos. Cette croissance du secteur hard discount se fait principalement au détriment des petits supermarchés qui ont perdu 7% de leur chiffre d'affaires par rapport à la même période l'an dernier. Les chaînes de magasins de bricolage réalisent de meilleures prestations qu'au premier trimestre de l'an dernier avec une croissance de 4%. Le secteur du jardinage a particulièrement influencé le chiffre d'affaires. Les ventes dans les chaînes de magasins de vêtements sont restées stables grâce à la croissance des ventes par internet (+5%). Quant au secteur électro, il a vu ses ventes reculer de 5%. Toutefois, la Coupe du monde devrait "booster" les ventes de téléviseurs. Au premier trimestre, les prix ont légèrement augmenté de 0,11%, en deçà de l'inflation. Pour les commerçants, cela signifie que leurs coûts élevés n'ont pas été compensés par des prix plus élevés et que les marges restent sous pression, conclut Comeos.