En chemin, les manifestants mèneront des actions locales. Certaines ont déjà eu lieu cette semaine à Gand, et d'autres sont prévues dans les prochains jours, notamment chez Bekaert à Courtrai. Le lieu du rassemblement du 23 novembre a été choisi pour évoquer la situation des trois pays frontaliers, que les Gilets jaunes considèrent comme similaires. "Nous voulons montrer que nous sommes un mouvement européen, et que nous sommes tous dans la même galère, face aux mêmes mesures d'économie et d'austérité", explique le manifestant Theo Mewis. (Belga)