Depuis plusieurs semaines, un manque d'effectifs au sein du contrôleur aérien Skeyes, dans un contexte de tensions sociales, a causé de nombreuses fermetures de l'espace aérien belge, le plus souvent durant quelques heures au cours de la nuit, ce qui touche particulièrement les compagnies cargo actives à l'aéroport de Liège. Une situation maintes fois dénoncée par les dirigeants de l'aéroport wallon et par les opérateurs économiques actifs sur le tarmac liégeois. "Dans ce contexte, et compte tenu de ce que la situation ne semble pas s'améliorer, bien au contraire", les sociétés LACHS et CAL "n'ont d'autre choix que d'initier conjointement une procédure en référé devant le président du tribunal de l'entreprise de Liège afin d'obtenir qu'il soit fait injonction à Skeyes d'assurer le service dont elle a le monopole et ce sous peine d'astreinte", expliquent dans un communiqué les deux sociétés, qui précisent que la procédure sera normalement introduite ce mardi 30 avril. "Cette action s'avère d'autant plus impérieuse que la société LACHS vient d'être informée ce vendredi vers 16h par Liege Airport de gros risques de nouvelles perturbations durant les nuits de samedi 27 à dimanche 28 et du dimanche 28 au lundi 29 avril. Or, ces perturbations vont notamment empêcher le transport de 50 chevaux de compétition de niveau mondial devant être acheminés vers le concours international de Shanghai", poursuit le communiqué. La société LACHS est en effet spécialisée dans le transport de chevaux par la voie des airs. (Belga)

Depuis plusieurs semaines, un manque d'effectifs au sein du contrôleur aérien Skeyes, dans un contexte de tensions sociales, a causé de nombreuses fermetures de l'espace aérien belge, le plus souvent durant quelques heures au cours de la nuit, ce qui touche particulièrement les compagnies cargo actives à l'aéroport de Liège. Une situation maintes fois dénoncée par les dirigeants de l'aéroport wallon et par les opérateurs économiques actifs sur le tarmac liégeois. "Dans ce contexte, et compte tenu de ce que la situation ne semble pas s'améliorer, bien au contraire", les sociétés LACHS et CAL "n'ont d'autre choix que d'initier conjointement une procédure en référé devant le président du tribunal de l'entreprise de Liège afin d'obtenir qu'il soit fait injonction à Skeyes d'assurer le service dont elle a le monopole et ce sous peine d'astreinte", expliquent dans un communiqué les deux sociétés, qui précisent que la procédure sera normalement introduite ce mardi 30 avril. "Cette action s'avère d'autant plus impérieuse que la société LACHS vient d'être informée ce vendredi vers 16h par Liege Airport de gros risques de nouvelles perturbations durant les nuits de samedi 27 à dimanche 28 et du dimanche 28 au lundi 29 avril. Or, ces perturbations vont notamment empêcher le transport de 50 chevaux de compétition de niveau mondial devant être acheminés vers le concours international de Shanghai", poursuit le communiqué. La société LACHS est en effet spécialisée dans le transport de chevaux par la voie des airs. (Belga)