L'augmentation du prix des habitations et la baisse des taux d'intérêt ont fait monter le volume des crédits hypothécaires à 194,6 milliards d'euros, ce qui représente plus de 80% de la dette des ménages. "Le niveau n'est pas alarmant, mais l'évolution est inquiétante. Les chiffres commencent à démentir notre réputation de gros épargnants", commente l'économiste Geert Noels dans L'Echo. Plusieurs experts, dont l'ancien gouverneur de la Banque nationale Luc Coene, craignent l'émergence d'une bulle sur le marché immobilier. (Belga)

L'augmentation du prix des habitations et la baisse des taux d'intérêt ont fait monter le volume des crédits hypothécaires à 194,6 milliards d'euros, ce qui représente plus de 80% de la dette des ménages. "Le niveau n'est pas alarmant, mais l'évolution est inquiétante. Les chiffres commencent à démentir notre réputation de gros épargnants", commente l'économiste Geert Noels dans L'Echo. Plusieurs experts, dont l'ancien gouverneur de la Banque nationale Luc Coene, craignent l'émergence d'une bulle sur le marché immobilier. (Belga)