L'enquête de PwC a été réalisée en 2009, année durant laquelle, en raison de la crise financière, les politiques de rémunération des cadres et dirigeants ont été largement critiquées et ont fait l'objet de nombreuses initiatives d'encadrement, dans le secteur financier notamment. PwC dit s'attendre à ce qu'un nombre croissant d'equity incentives soit lié à des indicateurs de performance ajustés par le risque.

"Le fait qu'on ait récemment assisté à une augmentation des attributions gratuites d'actions qui n'étaient pas liées à des conditions de performance témoigne d'une tendance purement conjoncturelle, motivée par des impératifs de rétention et de motivation de cadres et dirigeants à court terme", ajoute le cabinet de conseil.

D'après lui, on observe, outre des réglementations plus coercitives, une plus grande vigilance des actionnaires dans le processus d'adoption des equity incentives : "La pression des actionnaires et les nouvelles réglementations applicables visent à ce que les politiques de rémunération des entreprises soutiennent leurs objectifs stratégiques et leur performance à long terme tout en prévenant des prises de risque excessives", conclut PwC, pour qui ces tendances confortent "le rôle stratégique joué par les equity incentives dans les politiques de rémunération".

Trends.be, avec Belga

L'enquête de PwC a été réalisée en 2009, année durant laquelle, en raison de la crise financière, les politiques de rémunération des cadres et dirigeants ont été largement critiquées et ont fait l'objet de nombreuses initiatives d'encadrement, dans le secteur financier notamment. PwC dit s'attendre à ce qu'un nombre croissant d'equity incentives soit lié à des indicateurs de performance ajustés par le risque."Le fait qu'on ait récemment assisté à une augmentation des attributions gratuites d'actions qui n'étaient pas liées à des conditions de performance témoigne d'une tendance purement conjoncturelle, motivée par des impératifs de rétention et de motivation de cadres et dirigeants à court terme", ajoute le cabinet de conseil.D'après lui, on observe, outre des réglementations plus coercitives, une plus grande vigilance des actionnaires dans le processus d'adoption des equity incentives : "La pression des actionnaires et les nouvelles réglementations applicables visent à ce que les politiques de rémunération des entreprises soutiennent leurs objectifs stratégiques et leur performance à long terme tout en prévenant des prises de risque excessives", conclut PwC, pour qui ces tendances confortent "le rôle stratégique joué par les equity incentives dans les politiques de rémunération".Trends.be, avec Belga