"Les entreprises doivent tout mettre en place pour permettre aux salariés qui le souhaitent de prester ces jours de grève comme les autres jours de l'année. Afin de se prémunir de menaces externes à l'entreprise, il est vivement conseillé aux entreprises qui craignent des actes de malveillance sur les personnes ou les biens d'avoir un contact anticipé avec les autorités en charge de la sécurité publique.

Enfin, les organisations d'employeurs rappellent les principes généraux du droit belge et international, selon lesquels les grévistes n'ont pas le droit de bloquer les accès aux entreprises ni les voies publiques", souligne l'UWE.

Une première grève tournante touchera les provinces de Hainaut, Anvers, Luxembourg et Limbourg lundi prochain. Les actions toucheront chaque lundi d'autres régions du pays avant une grève nationale, prévue le 15 décembre.

"Les entreprises doivent tout mettre en place pour permettre aux salariés qui le souhaitent de prester ces jours de grève comme les autres jours de l'année. Afin de se prémunir de menaces externes à l'entreprise, il est vivement conseillé aux entreprises qui craignent des actes de malveillance sur les personnes ou les biens d'avoir un contact anticipé avec les autorités en charge de la sécurité publique. Enfin, les organisations d'employeurs rappellent les principes généraux du droit belge et international, selon lesquels les grévistes n'ont pas le droit de bloquer les accès aux entreprises ni les voies publiques", souligne l'UWE. Une première grève tournante touchera les provinces de Hainaut, Anvers, Luxembourg et Limbourg lundi prochain. Les actions toucheront chaque lundi d'autres régions du pays avant une grève nationale, prévue le 15 décembre.