Le projet Alpha va évaluer 3.500 postes dans les services centraux de l'entreprise, rapportent La Libre Belgique et La Dernière Heure vendredi. Cette large évaluation, communiquée très récemment en interne, ne concerne pas les facteurs mais les cadres et le personnel affecté à une mission de "support", logistique notamment.

Côté syndical, on parle d'un bon millier de postes qui passeraient à la trappe.

"Il est tout à fait prématuré de parler de plan social", corrige le porte-parole de l'entreprise publique autonome. "Il s'agit d'une étude qui vise à rendre optimal le fonctionnement des services centraux. Et cette étude prendra plusieurs mois".

Le secrétaire général de la CSC-Poste, André Blaise, doit rencontrer Koen Van Gerven, le patron de bpost, le 1 er octobre à ce sujet, avant une réunion stratégique qui réunira syn­dicats et direction le 7 octobre prochain.

Le projet Alpha va évaluer 3.500 postes dans les services centraux de l'entreprise, rapportent La Libre Belgique et La Dernière Heure vendredi. Cette large évaluation, communiquée très récemment en interne, ne concerne pas les facteurs mais les cadres et le personnel affecté à une mission de "support", logistique notamment. Côté syndical, on parle d'un bon millier de postes qui passeraient à la trappe. "Il est tout à fait prématuré de parler de plan social", corrige le porte-parole de l'entreprise publique autonome. "Il s'agit d'une étude qui vise à rendre optimal le fonctionnement des services centraux. Et cette étude prendra plusieurs mois". Le secrétaire général de la CSC-Poste, André Blaise, doit rencontrer Koen Van Gerven, le patron de bpost, le 1 er octobre à ce sujet, avant une réunion stratégique qui réunira syn­dicats et direction le 7 octobre prochain.