La firme d'Etat l'Abu Dhabi National Oil Co (Adnoc) a précisé que le nouveau champ, renfermant environ 2.200 milliards de m3 de gaz, se trouvait entre les émirats de Dubaï et d'Abou Dhabi, les deux principaux membres de la fédération. "Cette nouvelle découverte renforce l'objectif de la nation d'atteindre l'autosuffisance en gaz", a déclaré l'Adnoc dans un communiqué.

En novembre, Abou Dhabi avait annoncé des découvertes de sept milliards de barils de pétrole et d'environ 1.600 milliards de m3 de gaz. Ces découvertes ont fait passer l'ensemble des réserves de pétrole brut des Emirats à 105 milliards de barils, devenant ainsi les sixièmes réserves mondiales de pétrole, devant celles du Koweït. Le gaz du nouveau champ sera fourni à Dubaï qui importe actuellement la plupart de ses besoins du Qatar. Adnoc prévoit d'augmenter la production de gaz et de porter la capacité de production de brut à quatre millions de barils par jour en 2020 et à cinq millions dix ans plus tard.

La firme d'Etat l'Abu Dhabi National Oil Co (Adnoc) a précisé que le nouveau champ, renfermant environ 2.200 milliards de m3 de gaz, se trouvait entre les émirats de Dubaï et d'Abou Dhabi, les deux principaux membres de la fédération. "Cette nouvelle découverte renforce l'objectif de la nation d'atteindre l'autosuffisance en gaz", a déclaré l'Adnoc dans un communiqué. En novembre, Abou Dhabi avait annoncé des découvertes de sept milliards de barils de pétrole et d'environ 1.600 milliards de m3 de gaz. Ces découvertes ont fait passer l'ensemble des réserves de pétrole brut des Emirats à 105 milliards de barils, devenant ainsi les sixièmes réserves mondiales de pétrole, devant celles du Koweït. Le gaz du nouveau champ sera fourni à Dubaï qui importe actuellement la plupart de ses besoins du Qatar. Adnoc prévoit d'augmenter la production de gaz et de porter la capacité de production de brut à quatre millions de barils par jour en 2020 et à cinq millions dix ans plus tard.