"Le secteur porcin est financièrement exsangue depuis un certain temps en raison de la peste porcine africaine et de la situation liée à la crise sanitaire causée par le coronavirus", a expliqué le vice-président de l'ABS, Paul Cerpentier, dans un communiqué. "Le gouvernement refuse d'aider notre secteur dans cette situation. Il le peut, mais il manque clairement de volonté politique", a ajouté le responsable du second syndicat d'agriculteurs flamands. Les éleveurs de porcs se rendront donc mercredi à Bruxelles avec des tracteurs, à l'appel de l'ABS. Ils veulent se rassembler à 09h30 devant le parlement flamand. "Nous demandons au gouvernement flamand de prendre des mesures supplémentaires. Nous voulons que nos problèmes de liquidités soient résolus par un soutien supplémentaire, plus que les cacahuètes que nous avons reçues jusqu'à présent. Et nous voulons de l'aide pour restructurer le secteur porcin flamand en un secteur d'avenir performant, orienté vers l'avenir et économiquement durable", a conclu M. Cerpentier. (Belga)

"Le secteur porcin est financièrement exsangue depuis un certain temps en raison de la peste porcine africaine et de la situation liée à la crise sanitaire causée par le coronavirus", a expliqué le vice-président de l'ABS, Paul Cerpentier, dans un communiqué. "Le gouvernement refuse d'aider notre secteur dans cette situation. Il le peut, mais il manque clairement de volonté politique", a ajouté le responsable du second syndicat d'agriculteurs flamands. Les éleveurs de porcs se rendront donc mercredi à Bruxelles avec des tracteurs, à l'appel de l'ABS. Ils veulent se rassembler à 09h30 devant le parlement flamand. "Nous demandons au gouvernement flamand de prendre des mesures supplémentaires. Nous voulons que nos problèmes de liquidités soient résolus par un soutien supplémentaire, plus que les cacahuètes que nous avons reçues jusqu'à présent. Et nous voulons de l'aide pour restructurer le secteur porcin flamand en un secteur d'avenir performant, orienté vers l'avenir et économiquement durable", a conclu M. Cerpentier. (Belga)