Selon Oxfam, les Big Ten émettent 263,7 tonnes de gaz à effet de serre. Il s'agit de Kellogg, General Mills, Coca-Cola, Danone, Mars, Nestlé, PepsiCo, Unilever, Associated British Foods et Mondelez International. L'organisation estime que les entreprises ne fournissent pas assez d'efforts pour résoudre les problèmes. Pourtant, d'après Oxfam, elles sont capables de diminuer leur émission de 80 millions de tonnes, ce qui aurait le même effet que de supprimer toutes les voitures à Los Angeles, Pékin, Londres et New York. Oxfam estime que le système alimentaire est responsable d'un quart de l'émission de CO2 mondiale. "Et l'émission continue à grimper parce que la demande alimentaire augmente. Les sociétés alimentaires admettent que le changement climatique qui en découle leur porte également préjudice".

Ainsi, General Mills aurait perdu 62 jours de production au cours du premier trimestre 2014 suite aux conditions climatiques extrêmes empirées par le changement climatique. Pour Oxfam, Kellogg et General Mills sont les plus mauvais élèves en matière de climat. L'ONG souhaite que ces entreprises s'orientent vers une politique climatique plus réfléchie.

Belga

Selon Oxfam, les Big Ten émettent 263,7 tonnes de gaz à effet de serre. Il s'agit de Kellogg, General Mills, Coca-Cola, Danone, Mars, Nestlé, PepsiCo, Unilever, Associated British Foods et Mondelez International. L'organisation estime que les entreprises ne fournissent pas assez d'efforts pour résoudre les problèmes. Pourtant, d'après Oxfam, elles sont capables de diminuer leur émission de 80 millions de tonnes, ce qui aurait le même effet que de supprimer toutes les voitures à Los Angeles, Pékin, Londres et New York. Oxfam estime que le système alimentaire est responsable d'un quart de l'émission de CO2 mondiale. "Et l'émission continue à grimper parce que la demande alimentaire augmente. Les sociétés alimentaires admettent que le changement climatique qui en découle leur porte également préjudice". Ainsi, General Mills aurait perdu 62 jours de production au cours du premier trimestre 2014 suite aux conditions climatiques extrêmes empirées par le changement climatique. Pour Oxfam, Kellogg et General Mills sont les plus mauvais élèves en matière de climat. L'ONG souhaite que ces entreprises s'orientent vers une politique climatique plus réfléchie. Belga