C'est le cas et les discussions ont eu lieu de manière plus sereine, malgré l'intention réaffirmée par le groupe Kuehne+ Nagel de fermer d'ici un an le site où travaillent 549 travailleurs. Les syndicats ont accepté le recours à des intérimaires et comptent avancer, lors de la prochaine réunion, sur la question des départs volontaires. "Nous continuons à creuser diverses pistes afin de trouver des solutions pour sauver l'emploi chez Logistics Nivelles", précisent les syndicats. L'utilisation d'intérimaires doit favoriser la préservation de l'activité sur le site tout en permettant au personnel de prendre ses congés et faire face aux variations de charge. "L'objectif est que le travail se prolonge le plus longtemps possible, pour ceux qui le désirent, sur le site de Nivelles", confirme le permanent CNE Didier Lebbe. Qui se dit étonné d'avoir appris que l'intention de la direction n'était pas de faire disparaitre Logistics Nivelles, mais de reprendre ce nom dans le cadre de l'exploitation de nouveaux entrepôts à Kampenhout. Pour son collègue de la FGTB Pascal Strube, la demande de la direction de pouvoir recourir à des intérimaires et ainsi de traiter des volumes de marchandise plus importants prouve par l'absurde le caractère indispensable de Nivelles Logistics afin de continuer à approvisionner les magasins Carrefour. Le prochain conseil d'entreprise aura lieu le 24 novembre. (Belga)

C'est le cas et les discussions ont eu lieu de manière plus sereine, malgré l'intention réaffirmée par le groupe Kuehne+ Nagel de fermer d'ici un an le site où travaillent 549 travailleurs. Les syndicats ont accepté le recours à des intérimaires et comptent avancer, lors de la prochaine réunion, sur la question des départs volontaires. "Nous continuons à creuser diverses pistes afin de trouver des solutions pour sauver l'emploi chez Logistics Nivelles", précisent les syndicats. L'utilisation d'intérimaires doit favoriser la préservation de l'activité sur le site tout en permettant au personnel de prendre ses congés et faire face aux variations de charge. "L'objectif est que le travail se prolonge le plus longtemps possible, pour ceux qui le désirent, sur le site de Nivelles", confirme le permanent CNE Didier Lebbe. Qui se dit étonné d'avoir appris que l'intention de la direction n'était pas de faire disparaitre Logistics Nivelles, mais de reprendre ce nom dans le cadre de l'exploitation de nouveaux entrepôts à Kampenhout. Pour son collègue de la FGTB Pascal Strube, la demande de la direction de pouvoir recourir à des intérimaires et ainsi de traiter des volumes de marchandise plus importants prouve par l'absurde le caractère indispensable de Nivelles Logistics afin de continuer à approvisionner les magasins Carrefour. Le prochain conseil d'entreprise aura lieu le 24 novembre. (Belga)