Delhaize, qui propose tant la livraison que le point de collecte, a vu les demandes pour ces services doubler ces derniers jours. "Depuis le début de la crise, nous sommes pratiquement à 100% de notre capacité", indique le porte-parole Roel Dekelver. "Il y a maintenant une liste d'attente, tant pour les retraits en magasin que pour les livraisons à domicile. Nous conseillons aux clients de prévoir 2 à 3 jours supplémentaires pour leur commande." "Nous demandons également aux gens de préférer tant que possible le retrait en magasin, pour que le service de livraison soit disponible pour les personnes plus âgées", poursuit le porte-parole. Chez Colruyt, la hausse des demandes est d'environ 70% pour le service de retrait "Collect & Go". Le service a été saturé et vendredi dernier, l'enseigne a dû annoncer aux clients qu'il n'était plus possible de passer des commandes samedi et lundi, indique la porte-parole Hanne Poppe. Tout devrait être revenu à la normale mardi. Sur le site de Carrefour, dont le porte-parole n'a pu être joint, un message indique que "suite à un pic exceptionnel de commandes", l'enseigne ne peut garantir la disponibilité de tous les produits ni l'heure d'enlèvement des commandes. (Belga)

Delhaize, qui propose tant la livraison que le point de collecte, a vu les demandes pour ces services doubler ces derniers jours. "Depuis le début de la crise, nous sommes pratiquement à 100% de notre capacité", indique le porte-parole Roel Dekelver. "Il y a maintenant une liste d'attente, tant pour les retraits en magasin que pour les livraisons à domicile. Nous conseillons aux clients de prévoir 2 à 3 jours supplémentaires pour leur commande." "Nous demandons également aux gens de préférer tant que possible le retrait en magasin, pour que le service de livraison soit disponible pour les personnes plus âgées", poursuit le porte-parole. Chez Colruyt, la hausse des demandes est d'environ 70% pour le service de retrait "Collect & Go". Le service a été saturé et vendredi dernier, l'enseigne a dû annoncer aux clients qu'il n'était plus possible de passer des commandes samedi et lundi, indique la porte-parole Hanne Poppe. Tout devrait être revenu à la normale mardi. Sur le site de Carrefour, dont le porte-parole n'a pu être joint, un message indique que "suite à un pic exceptionnel de commandes", l'enseigne ne peut garantir la disponibilité de tous les produits ni l'heure d'enlèvement des commandes. (Belga)