Pour un crédit sur 20 ans, le taux d'intérêt est en moyenne de 1,95%. C'est aussi le seuil le plus élevé depuis 2018. Jusqu'à il y a un mois, le taux moyen était encore de 1,40%. "Tous les tarifs augmentent", commente John Romain, d'Immotheker-Finotheker. Ce dernier pointe comme explication la hausse des taux d'intérêt à long terme en Belgique. "L'OLO (obligation linéaire, NDLR) à 20 ans a doublé par rapport au début de l'année, à 1,38%." Le taux à 10 ans a également augmenté pour atteindre 1% mardi, au plus haut depuis 2018. Un intérêt plus élevé signifie aussi davantage de remboursements pour le même montant de crédit. "Si l'on emprunte aujourd'hui 200.000 euros, on rembourse en moyenne 1.005 euros par mois", illustre Immotheker. "Avec un taux d'intérêt de 1,40%, ce serait 955 euros, soit 50 euros de moins." Sur toute la durée du crédit, cela représente une différence de 12.000 euros en termes de paiements d'intérêts. Le client peut encore éviter cette augmentation en optant pour un taux variable. "Les taux d'intérêt à court terme n'ont pas autant augmenté", précise John Romain. (Belga)

Pour un crédit sur 20 ans, le taux d'intérêt est en moyenne de 1,95%. C'est aussi le seuil le plus élevé depuis 2018. Jusqu'à il y a un mois, le taux moyen était encore de 1,40%. "Tous les tarifs augmentent", commente John Romain, d'Immotheker-Finotheker. Ce dernier pointe comme explication la hausse des taux d'intérêt à long terme en Belgique. "L'OLO (obligation linéaire, NDLR) à 20 ans a doublé par rapport au début de l'année, à 1,38%." Le taux à 10 ans a également augmenté pour atteindre 1% mardi, au plus haut depuis 2018. Un intérêt plus élevé signifie aussi davantage de remboursements pour le même montant de crédit. "Si l'on emprunte aujourd'hui 200.000 euros, on rembourse en moyenne 1.005 euros par mois", illustre Immotheker. "Avec un taux d'intérêt de 1,40%, ce serait 955 euros, soit 50 euros de moins." Sur toute la durée du crédit, cela représente une différence de 12.000 euros en termes de paiements d'intérêts. Le client peut encore éviter cette augmentation en optant pour un taux variable. "Les taux d'intérêt à court terme n'ont pas autant augmenté", précise John Romain. (Belga)