D'après la Creg, qui a analysé les salaires des dirigeants des gestionnaires de réseau voisins, la référence se situe légèrement en dessous des 500.000 euros alors que le CEO d'Elia a touché un package salarial de 866.038 euros l'année dernière.

La plus grosse partie de cette somme est répercutée dans les tarifs d'Elia. Ses actionnaires devront donc accepter de supporter le surplus en diminuant leurs dividendes si le comité de rémunération et le conseil d'administration d'Elia souhaitent maintenir ce package salarial, ajoute le journal. Fluxys est également soumis à la volonté de la Creg mais la part mise à charge des consommateurs ne dépasse pas le plafond fixé, précise encore L'Echo.

D'après la Creg, qui a analysé les salaires des dirigeants des gestionnaires de réseau voisins, la référence se situe légèrement en dessous des 500.000 euros alors que le CEO d'Elia a touché un package salarial de 866.038 euros l'année dernière. La plus grosse partie de cette somme est répercutée dans les tarifs d'Elia. Ses actionnaires devront donc accepter de supporter le surplus en diminuant leurs dividendes si le comité de rémunération et le conseil d'administration d'Elia souhaitent maintenir ce package salarial, ajoute le journal. Fluxys est également soumis à la volonté de la Creg mais la part mise à charge des consommateurs ne dépasse pas le plafond fixé, précise encore L'Echo.