Selon une enquête menée par la fédération, 15% des coiffeurs ont perdu plus de 30% de leur chiffre d'affaires en juillet et en août, 24% ont perdu de 20 à 30% et 27% de 10 à 20% de leurs revenus. "Les gens ont peur d'aller chez le coiffeur", explique le président Jef Vermeulen. Pourtant, le risque de contamination y est faible, selon le secteur. L'accès aux salons est restreint et le coiffeur comme le client portent un masque. Les salons qui travaillent avec du personnel sont particulièrement touchés: 42% d'entre eux ne fonctionnent toujours pas à effectifs complets et 13% ont dû licencier des collaborateurs. L'organisation professionnelle redoute une vague de faillites en cas de nouveau confinement. (Belga)

Selon une enquête menée par la fédération, 15% des coiffeurs ont perdu plus de 30% de leur chiffre d'affaires en juillet et en août, 24% ont perdu de 20 à 30% et 27% de 10 à 20% de leurs revenus. "Les gens ont peur d'aller chez le coiffeur", explique le président Jef Vermeulen. Pourtant, le risque de contamination y est faible, selon le secteur. L'accès aux salons est restreint et le coiffeur comme le client portent un masque. Les salons qui travaillent avec du personnel sont particulièrement touchés: 42% d'entre eux ne fonctionnent toujours pas à effectifs complets et 13% ont dû licencier des collaborateurs. L'organisation professionnelle redoute une vague de faillites en cas de nouveau confinement. (Belga)