Les centres de distribution de Coca-Cola à Heppignies, Chaudfontaine, Gand, Anvers et Hasselt sont le théâtre de blocages depuis mercredi, en raison d'une restructuration annoncée en janvier dernier par la direction. Coca-Cola avait alors annoncé son intention de fermer deux de ses cinq centres, à Heppignies, dans la région de Charleroi, et à Hasselt. La concertation sociale est laborieuse. L'entreprise a même introduit une demande de conciliation. "Le dialogue social est en cours", indiquait-on vendredi chez Coca-Cola. La direction s'attend à un impact limité sur l'approvisionnement de ses clients. "Quelques plus petits magasins connaissent un approvisionnement moindre", selon une porte-parole. (Belga)

Les centres de distribution de Coca-Cola à Heppignies, Chaudfontaine, Gand, Anvers et Hasselt sont le théâtre de blocages depuis mercredi, en raison d'une restructuration annoncée en janvier dernier par la direction. Coca-Cola avait alors annoncé son intention de fermer deux de ses cinq centres, à Heppignies, dans la région de Charleroi, et à Hasselt. La concertation sociale est laborieuse. L'entreprise a même introduit une demande de conciliation. "Le dialogue social est en cours", indiquait-on vendredi chez Coca-Cola. La direction s'attend à un impact limité sur l'approvisionnement de ses clients. "Quelques plus petits magasins connaissent un approvisionnement moindre", selon une porte-parole. (Belga)