L'originalité est plutôt de mise dans le secteur des combustible durables. La preuve encore avec cette annonce faite par Boeing qui envisage de faire voler ses avions à la graisse de cuisson de loempias. L'exploitation que Boeing a inaugurée dernièrement examine la faisabilité technique et les coûts de production de plus importants volumes de biocarburants pour l'aviation. Le projet est élaboré en coentreprise avec la société publique chinoise Comac. Les deux entités ont estimé qu'il était possible de produire 1,8 milliard de litres de biocarburants par an. Les détails financiers n'ont toutefois pas été communiqués.

La quantité de CO2 émise par le biocarburant est de 50 à 80% moindre, selon Boeing, que le kérosène. Selon l'entreprise aéronautique, plus de 1.600 vols commerciaux sont déjà effectués au biocarburant.

L'originalité est plutôt de mise dans le secteur des combustible durables. La preuve encore avec cette annonce faite par Boeing qui envisage de faire voler ses avions à la graisse de cuisson de loempias. L'exploitation que Boeing a inaugurée dernièrement examine la faisabilité technique et les coûts de production de plus importants volumes de biocarburants pour l'aviation. Le projet est élaboré en coentreprise avec la société publique chinoise Comac. Les deux entités ont estimé qu'il était possible de produire 1,8 milliard de litres de biocarburants par an. Les détails financiers n'ont toutefois pas été communiqués.La quantité de CO2 émise par le biocarburant est de 50 à 80% moindre, selon Boeing, que le kérosène. Selon l'entreprise aéronautique, plus de 1.600 vols commerciaux sont déjà effectués au biocarburant.