En Europe, les augmentations de salaire, si elles avaient suivi l'évolution de la productivité, auraient dû être quatre fois plus élevées. "C'est une théorie économique standard qui veut que les augmentations salariales suivent les augmentations de productivité. Pourtant, en Europe, la productivité a progressé bien plus que les salaire", estime la CES. "Les salaires sont à la traîne depuis des années", note Esther Lynch, secrétaire confédérale de la CES. "Les travailleurs ne reçoivent pas une juste part de la valeur qu'ils produisent. L'important écart entre les gains de productivité et l'évolution des rémunérations illustre clairement la nécessité d'augmentations salariales pour les travailleurs dans l'ensemble de l'UE." (Belga)

En Europe, les augmentations de salaire, si elles avaient suivi l'évolution de la productivité, auraient dû être quatre fois plus élevées. "C'est une théorie économique standard qui veut que les augmentations salariales suivent les augmentations de productivité. Pourtant, en Europe, la productivité a progressé bien plus que les salaire", estime la CES. "Les salaires sont à la traîne depuis des années", note Esther Lynch, secrétaire confédérale de la CES. "Les travailleurs ne reçoivent pas une juste part de la valeur qu'ils produisent. L'important écart entre les gains de productivité et l'évolution des rémunérations illustre clairement la nécessité d'augmentations salariales pour les travailleurs dans l'ensemble de l'UE." (Belga)