Un préavis de grève d'un mois, déposé par les syndicats actifs dans le secteur du gardiennage des aéroports, vient à échéance vendredi. En front commun, les travailleurs réclament de meilleures rémunérations face à leur charge de travail et à leurs horaires "atypiques". Ils entendent ainsi toucher davantage pour les prestations du samedi, du dimanche et de nuit ainsi que pour leur prime de rappel. Les directions des entreprises du secteur (principalement Securitas et Group 4) ont formulé des propositions la semaine dernière, en particulier concernant le personnel de sécurité pour les bagages et les passagers. Elles sont toutefois jugées insuffisantes par les représentants des travailleurs, explique Mathieu London, permanent de la Centrale générale de la FGTB. C'est à présent aux délégués présents dans les différents aéroports d'y organiser de façon autonome des actions, qui pourraient voir le jour dans tout le pays dès samedi. Une réunion de la commission paritaire gardiennage est toutefois prévue jeudi. Les employeurs pourraient y venir avec de nouvelles propositions. (Belga)