Ces chiffres s'expliquent par les volumes de carburants écoulés aux pompes à essence durant l'année 2016, qui ont atteint des records, avec plus de 10,5 milliards de litres d'essences et de diesel vendus, pour 10,313 milliards de litres en 2015, et à 10,488 milliards de litres en 2008, année du précédent record. L'augmentation des immatriculations de voitures neuves à essence, ainsi que l'afflux d'automobilistes néerlandais qui viennent faire le plein chez nous pour bénéficier de prix plus avantageux font partie des facteurs explicatifs en ce qui concerne la hausse des ventes d'essence, tandis que les ventes de diesel sont également en hausse.

Le cabinet du ministre des Finances Johan Van Overtveldt tempère toutefois, en soulignant que les recettes d'accises sont globalement stables, le bon résultat des produits énergétiques n'ayant fait que compenser le trou provoqué par la baisse des recettes des accises sur l'alcool et, surtout, sur le tabac.

Ces chiffres s'expliquent par les volumes de carburants écoulés aux pompes à essence durant l'année 2016, qui ont atteint des records, avec plus de 10,5 milliards de litres d'essences et de diesel vendus, pour 10,313 milliards de litres en 2015, et à 10,488 milliards de litres en 2008, année du précédent record. L'augmentation des immatriculations de voitures neuves à essence, ainsi que l'afflux d'automobilistes néerlandais qui viennent faire le plein chez nous pour bénéficier de prix plus avantageux font partie des facteurs explicatifs en ce qui concerne la hausse des ventes d'essence, tandis que les ventes de diesel sont également en hausse. Le cabinet du ministre des Finances Johan Van Overtveldt tempère toutefois, en soulignant que les recettes d'accises sont globalement stables, le bon résultat des produits énergétiques n'ayant fait que compenser le trou provoqué par la baisse des recettes des accises sur l'alcool et, surtout, sur le tabac.