Vingt pour cent des Américains interrogés (+4 points sur un an), 42% des Norvégiens (+8) ou 13% des Hollandais (+3) déclarent être abonnés à des médias en ligne, contre 10% en France et en Allemagne. Entre un tiers et la moitié de ces abonnements sont trustés par quelques grands médias, comme le New York Times aux États-Unis. Quelques lecteurs commencent cependant à s'abonner à plusieurs médias en même temps, comme un titre national et un autre local, ajoutent les auteurs de l'étude. Une grande partie des internautes considère cependant que rien ne pourrait les convaincre de payer pour de l'information, à hauteur de 40% aux États-Unis et 50% au Royaume-uni. L'institut YouGov a réalisé ces sondages en ligne pour l'institut Reuters auprès de citoyens de 40 pays, avec 2.000 personnes interrogées par pays en janvier. L'institut a renouvelé ces enquêtes dans 6 pays au mois d'avril, pour analyser les premiers effets de l'explosion de la crise du Covid-19. La télévision a connu un regain d'intérêt pendant la crise (+5% d'audience en moyenne), s'imposant comme la source d'information principale avec les médias en ligne. La diffusion de la presse papier a, au contraire, durement été touchée par les mesures de confinement. La confiance dans l'information atteint elle son plus bas niveau depuis que le rapport la mesure: seuls 38% des lecteurs interrogés disent faire confiance la plupart du temps aux sources d'information. Mais ces impressions sont très contrastées selon les pays, allant de 56% en Finlande et au Portugal à 23% en France, ou 21% en Corée du Sud. (Belga)

Vingt pour cent des Américains interrogés (+4 points sur un an), 42% des Norvégiens (+8) ou 13% des Hollandais (+3) déclarent être abonnés à des médias en ligne, contre 10% en France et en Allemagne. Entre un tiers et la moitié de ces abonnements sont trustés par quelques grands médias, comme le New York Times aux États-Unis. Quelques lecteurs commencent cependant à s'abonner à plusieurs médias en même temps, comme un titre national et un autre local, ajoutent les auteurs de l'étude. Une grande partie des internautes considère cependant que rien ne pourrait les convaincre de payer pour de l'information, à hauteur de 40% aux États-Unis et 50% au Royaume-uni. L'institut YouGov a réalisé ces sondages en ligne pour l'institut Reuters auprès de citoyens de 40 pays, avec 2.000 personnes interrogées par pays en janvier. L'institut a renouvelé ces enquêtes dans 6 pays au mois d'avril, pour analyser les premiers effets de l'explosion de la crise du Covid-19. La télévision a connu un regain d'intérêt pendant la crise (+5% d'audience en moyenne), s'imposant comme la source d'information principale avec les médias en ligne. La diffusion de la presse papier a, au contraire, durement été touchée par les mesures de confinement. La confiance dans l'information atteint elle son plus bas niveau depuis que le rapport la mesure: seuls 38% des lecteurs interrogés disent faire confiance la plupart du temps aux sources d'information. Mais ces impressions sont très contrastées selon les pays, allant de 56% en Finlande et au Portugal à 23% en France, ou 21% en Corée du Sud. (Belga)