Des trois syndicats représentés au sein du personnel du TEC Charleroi, seule la CGSLB a rentré un préavis d'action dans les temps, selon la porte-parole. "Le risque de perturbations pour nos clients est réduit mais il existe tout de même", a-t-elle précisé. D'après la filiale de la SRWT, la CSC aurait longtemps hésité avant de déposer un préavis de grève. Elle l'a finalement fait mais toutefois pas dans les délais impartis. (Belga)