"Trois entreprises ont annoncé qu'elles faisaient le pas et douze sont dans le pipe-line", a indiqué vendredi le ministre-président flamand Kris Peeters sur les ondes de Radio 1 (VRT). Le projet se poursuit et c'est aux entreprises chinoises de mettre en oeuvre leurs projets et leurs engagements, a-t-il ajouté. Le zoning, annoncé il y a un an, projette la création de 1.200 emplois dans des bureaux et espaces d'exposition. Une dizaine d'entreprises chinoises ont déjà signé un contrat, avait indiqué en novembre l'office flamand du commerce extérieur (Flanders Investment en Trade, FIT).

"Trois entreprises ont annoncé qu'elles faisaient le pas et douze sont dans le pipe-line", a indiqué vendredi le ministre-président flamand Kris Peeters sur les ondes de Radio 1 (VRT). Le projet se poursuit et c'est aux entreprises chinoises de mettre en oeuvre leurs projets et leurs engagements, a-t-il ajouté. Le zoning, annoncé il y a un an, projette la création de 1.200 emplois dans des bureaux et espaces d'exposition. Une dizaine d'entreprises chinoises ont déjà signé un contrat, avait indiqué en novembre l'office flamand du commerce extérieur (Flanders Investment en Trade, FIT).