"Alors que dans certains secteurs (industrie technologique, commerce, industrie chimique), le taux d'absence n'a que légèrement augmenté par rapport à des niveaux déjà élevés, le secteur de la construction a vu son pourcentage de travailleurs absents passer de 2,3% à 4,5% en une semaine", constate la FEB. Dans l'industrie alimentaire, le taux d'absence moyen a encore progressé, passant de 7,2% à 8,1%, selon l'organisation patronale. En revanche, dans l'industrie du textile, du bois et de l'ameublement, le nombre de maladies et de quarantaines a diminué par rapport à la semaine dernière (10,7%) mais le taux d'absence reste relativement élevé (7,5%). En outre, trois quarts (74,6%) des entreprises interrogées déclarent subir un impact négatif sur leurs activités du fait des absences liées aux contaminations au Covid ou aux quarantaines. (Belga)

"Alors que dans certains secteurs (industrie technologique, commerce, industrie chimique), le taux d'absence n'a que légèrement augmenté par rapport à des niveaux déjà élevés, le secteur de la construction a vu son pourcentage de travailleurs absents passer de 2,3% à 4,5% en une semaine", constate la FEB. Dans l'industrie alimentaire, le taux d'absence moyen a encore progressé, passant de 7,2% à 8,1%, selon l'organisation patronale. En revanche, dans l'industrie du textile, du bois et de l'ameublement, le nombre de maladies et de quarantaines a diminué par rapport à la semaine dernière (10,7%) mais le taux d'absence reste relativement élevé (7,5%). En outre, trois quarts (74,6%) des entreprises interrogées déclarent subir un impact négatif sur leurs activités du fait des absences liées aux contaminations au Covid ou aux quarantaines. (Belga)