Les avions reliant Bruxelles à Barcelone ne semblaient pas connaître de problème, selon le site internet du Brussels Airport. Les manifestants ont essayé lundi de paralyser l'activité aéroportuaire et de bloquer les accès. De nombreux passagers ont été contraints de passer la nuit sur place. Les actions sont organisées par la plateforme Tsunami Democrático qui s'inspire du mouvement de contestation en cours à Hong Kong, selon le quotidien El País. Des affrontements avec la police ont eu lieu lundi soir. A l'issue de cette journée, plus de 100 vols ont dû être supprimés à El Prat. (Belga)