Le modèle danois présente la particularité de combiner un marché du travail flexible, des politiques proactives d'accès à l'emploi et une forte protection sociale, avec un accent particulier sur la formation tout au long de la vie professionnelle. Alors que la Belgique s'est fixée pour objectif d'atteindre un taux d'emploi de 80% d'ici 2030, la visite doit permettre d'aborder certains enjeux sociétaux communs aux deux pays, comme le soutien aux groupes vulnérables, l'écart salarial entre hommes et femmes et l'adaptation aux nouvelles formes de travail découlant de la révolution numérique. Mardi, le Roi et le reste de la délégation seront reçus au ministère danois de l'Emploi avant de se rendre dans l'entreprise pharmaceutique Novo Nordisk afin d'avoir un exemple concret de la mise en ?uvre du modèle danois en matière de recrutement notamment. La délégation belge, qui comprend également des représentants du Groupe des 10, rencontrera ensuite les partenaires sociaux du pays scandinave avant de s'enquérir du rôle des municipalités danoises dans le soutien à l'emploi et à la formation au niveau local. Enfin, une rencontre est également prévue avec des représentants du monde académique, des groupes de réflexion et des acteurs économiques danois. Mercredi, la visite prendra un tour plus politique lorsque le Roi et les ministres rencontreront des représentants du gouvernement et de la commission parlementaire danoise en charge de l'Emploi. Cette visite de travail au Danemark s'inscrit dans la continuité de celles menées par le passé en Allemagne (2015) et en Suisse (2017), qui étaient, elles, spécifiquement consacrées à la formation en alternance. (Belga)

Le modèle danois présente la particularité de combiner un marché du travail flexible, des politiques proactives d'accès à l'emploi et une forte protection sociale, avec un accent particulier sur la formation tout au long de la vie professionnelle. Alors que la Belgique s'est fixée pour objectif d'atteindre un taux d'emploi de 80% d'ici 2030, la visite doit permettre d'aborder certains enjeux sociétaux communs aux deux pays, comme le soutien aux groupes vulnérables, l'écart salarial entre hommes et femmes et l'adaptation aux nouvelles formes de travail découlant de la révolution numérique. Mardi, le Roi et le reste de la délégation seront reçus au ministère danois de l'Emploi avant de se rendre dans l'entreprise pharmaceutique Novo Nordisk afin d'avoir un exemple concret de la mise en ?uvre du modèle danois en matière de recrutement notamment. La délégation belge, qui comprend également des représentants du Groupe des 10, rencontrera ensuite les partenaires sociaux du pays scandinave avant de s'enquérir du rôle des municipalités danoises dans le soutien à l'emploi et à la formation au niveau local. Enfin, une rencontre est également prévue avec des représentants du monde académique, des groupes de réflexion et des acteurs économiques danois. Mercredi, la visite prendra un tour plus politique lorsque le Roi et les ministres rencontreront des représentants du gouvernement et de la commission parlementaire danoise en charge de l'Emploi. Cette visite de travail au Danemark s'inscrit dans la continuité de celles menées par le passé en Allemagne (2015) et en Suisse (2017), qui étaient, elles, spécifiquement consacrées à la formation en alternance. (Belga)