"Lors de tests périodiques, le réacteur s'est lui-même mis en sécurité. C'est la procédure normale lorsqu'il y a une anomalie. Nous allons examiner où se trouve le problème", a expliqué Geetha Keyaert, porte-parole d'Engie Electrabel. (Belga)

"Lors de tests périodiques, le réacteur s'est lui-même mis en sécurité. C'est la procédure normale lorsqu'il y a une anomalie. Nous allons examiner où se trouve le problème", a expliqué Geetha Keyaert, porte-parole d'Engie Electrabel. (Belga)