Même si ses vols ne reprendront pas avant le 1er juin au plus tôt, Brussels Airlines est également concerné par cette mesure, confirme Kim Daenen, porte-parole de l'entreprise belge. À partir du 4 mai, les différentes compagnies aériennes du groupe Lufthansa demandent à tous les passagers de porter un masque couvrant leur bouche et leur nez à bord de leurs vols. Elles recommandent également aux passagers de les porter pendant tout le voyage, c'est-à-dire avant ou après le vol à l'aéroport, lorsque la distance minimale requise ne peut être garantie sans restriction. Les passagers sont priés d'apporter leur propre couvre-bouche et nez. Un masque en tissu réutilisable est recommandé, mais les masques à usage unique ou les écharpes et foulards sont également autorisés. La mesure constitue une protection supplémentaire pour tous les passagers, justifie Lufthansa, selon qui il n'est pas toujours possible de maintenir la distance requise sur un vol. Le règlement actuel visant à maintenir le siège voisin libre ne s'appliquera plus car le port du masque offre une protection adéquate. En raison du faible taux d'occupation actuel, les sièges seront toutefois répartis aussi largement que possible dans l'ensemble de la cabine. Le personnel de bord en contact direct avec les passagers portera également un masque. (Belga)

Même si ses vols ne reprendront pas avant le 1er juin au plus tôt, Brussels Airlines est également concerné par cette mesure, confirme Kim Daenen, porte-parole de l'entreprise belge. À partir du 4 mai, les différentes compagnies aériennes du groupe Lufthansa demandent à tous les passagers de porter un masque couvrant leur bouche et leur nez à bord de leurs vols. Elles recommandent également aux passagers de les porter pendant tout le voyage, c'est-à-dire avant ou après le vol à l'aéroport, lorsque la distance minimale requise ne peut être garantie sans restriction. Les passagers sont priés d'apporter leur propre couvre-bouche et nez. Un masque en tissu réutilisable est recommandé, mais les masques à usage unique ou les écharpes et foulards sont également autorisés. La mesure constitue une protection supplémentaire pour tous les passagers, justifie Lufthansa, selon qui il n'est pas toujours possible de maintenir la distance requise sur un vol. Le règlement actuel visant à maintenir le siège voisin libre ne s'appliquera plus car le port du masque offre une protection adéquate. En raison du faible taux d'occupation actuel, les sièges seront toutefois répartis aussi largement que possible dans l'ensemble de la cabine. Le personnel de bord en contact direct avec les passagers portera également un masque. (Belga)