Depuis le début de la crise du coronavirus mi-mars, la compagnie a fait appel à un système de chômage temporaire qui permet aux employés de percevoir une indemnité, plus basse que leurs émoluments habituels. Comme Brussels Airlines a annoncé la reprise de ses vols, le personnel reprend le travail. "Nous avons choisi de retirer partiellement tout le monde du chômage économique pour éviter toute discrimination et répartir la charge financière", explique une porte-parole de la compagnie. Pour les pilotes appelés à reprendre les vols, une formation intensive les attend. "Étant donné que nos pilotes n'ont pas été dans un cockpit depuis trois mois et ne répondent pas à la norme obligatoire de 'trois atterrissages en 90 jours', nous devons les remettre à niveau pour nous assurer qu'ils sont prêts à reprendre les commandes", explique l'entreprise. "À cela s'ajoute un programme autour du bien-être psychologique. Les pilotes sont restés trois mois chez eux et nous voulons savoir comment ils vont", ajoute la porte-parole. Le personnel de cabine suivra également une cure de rafraîchissement. (Belga)

Depuis le début de la crise du coronavirus mi-mars, la compagnie a fait appel à un système de chômage temporaire qui permet aux employés de percevoir une indemnité, plus basse que leurs émoluments habituels. Comme Brussels Airlines a annoncé la reprise de ses vols, le personnel reprend le travail. "Nous avons choisi de retirer partiellement tout le monde du chômage économique pour éviter toute discrimination et répartir la charge financière", explique une porte-parole de la compagnie. Pour les pilotes appelés à reprendre les vols, une formation intensive les attend. "Étant donné que nos pilotes n'ont pas été dans un cockpit depuis trois mois et ne répondent pas à la norme obligatoire de 'trois atterrissages en 90 jours', nous devons les remettre à niveau pour nous assurer qu'ils sont prêts à reprendre les commandes", explique l'entreprise. "À cela s'ajoute un programme autour du bien-être psychologique. Les pilotes sont restés trois mois chez eux et nous voulons savoir comment ils vont", ajoute la porte-parole. Le personnel de cabine suivra également une cure de rafraîchissement. (Belga)