Lancé à plein galop

Avec seulement 20 ans au compteur, l'Hippodrome de Wallonie n'est pas encore ce qu'on pourrait appeler une institution. Mais malgré son jeune âge, l'installation est déjà incontournable dans le milieu. " Entre la France et la Scandinavie, nous sommes le principal acteur ", lance Achille Cassart, administrateur délégué. Un statut qui permet aujourd'hui à l'hippodrome de tourner à plein régime. " Nous réalisons chaque année une soixantaine de journées de courses, ce qui correspond à environ 500 départs, détaille le responsable. Il serait difficile de faire plus. " Du trot et du galop qui attirent les foules, du moins derrière les écrans. Car s'ils ne sont pas nombreux à se déplacer physiquement pour voir les équidés en découdre, ils sont en revanche un nombre incalculable à parier. L'année passée, l'activité sur l'hippodrome a ains...