L'activité est bénéficiaire depuis 2015. Pour 2019, Mega anticipe une clôture dans le vert, malgré des conditions de marché défavorables (crise du nucléaire), une forte croissance ainsi qu'une pression accrue sur la marge commerciale, relève le communiqué de l'entreprise. Créée en 2013, Mega établit des contrats d'achat d'énergie en direct avec les producteurs verts locaux (éolien, photovoltaïque, etc.) et achète également l'énergie sur les bourses. Son chiffre d'affaires s'est élevé à 92 millions euros en 2018. En avril 2019, Mega a lancé Mega Energie en France et y livre actuellement près de 15.000 clients. "Le marché français est prometteur en raison de sa taille, il est six fois plus grand que le marché belge. De plus, le taux de changement de fournisseur y est encore fort bas (deux fois moindre qu'en Belgique) mais s'accélère à la suite de l'arrivée de nouveaux fournisseurs", souligne Michaël Corhay, co-fondateur de l'entreprise.

L'activité est bénéficiaire depuis 2015. Pour 2019, Mega anticipe une clôture dans le vert, malgré des conditions de marché défavorables (crise du nucléaire), une forte croissance ainsi qu'une pression accrue sur la marge commerciale, relève le communiqué de l'entreprise. Créée en 2013, Mega établit des contrats d'achat d'énergie en direct avec les producteurs verts locaux (éolien, photovoltaïque, etc.) et achète également l'énergie sur les bourses. Son chiffre d'affaires s'est élevé à 92 millions euros en 2018. En avril 2019, Mega a lancé Mega Energie en France et y livre actuellement près de 15.000 clients. "Le marché français est prometteur en raison de sa taille, il est six fois plus grand que le marché belge. De plus, le taux de changement de fournisseur y est encore fort bas (deux fois moindre qu'en Belgique) mais s'accélère à la suite de l'arrivée de nouveaux fournisseurs", souligne Michaël Corhay, co-fondateur de l'entreprise.