En se fondant sur la population active, le chômage frappait 1,2% des Belges en 1954, contre 8,7% soixante ans plus tard. Les principales victimes de cette explosion sont les plus de 50 ans et les Bruxellois, constate l'étude. Trois moments-clés sont mis en évidence pour comprendre cette évolution: la crise pétrolière de 1974, la décrochage de Bruxelles dans les années 1980 et la crise financière de 2008. (Belga)

En se fondant sur la population active, le chômage frappait 1,2% des Belges en 1954, contre 8,7% soixante ans plus tard. Les principales victimes de cette explosion sont les plus de 50 ans et les Bruxellois, constate l'étude. Trois moments-clés sont mis en évidence pour comprendre cette évolution: la crise pétrolière de 1974, la décrochage de Bruxelles dans les années 1980 et la crise financière de 2008. (Belga)