Pour commenter ces chiffres, le SNI a mené une enquête auprès de 826 indépendants complémentaires en collaboration avec le bureau RH Securex. Il en ressort que 40% de ceux-ci mènent leur activité additionnelle par passion et 25% d'entre eux en tant que hobby. Seuls 17% le font pour disposer d'un revenu complémentaire, tandis que 14% veulent se faire les dents de cette manière avant d'entamer cette activité à titre principale. (Belga)

Pour commenter ces chiffres, le SNI a mené une enquête auprès de 826 indépendants complémentaires en collaboration avec le bureau RH Securex. Il en ressort que 40% de ceux-ci mènent leur activité additionnelle par passion et 25% d'entre eux en tant que hobby. Seuls 17% le font pour disposer d'un revenu complémentaire, tandis que 14% veulent se faire les dents de cette manière avant d'entamer cette activité à titre principale. (Belga)