"Le Huffington Post vient de clore son premier exercice bénéficiaire fin 2015", a annoncé le site dans un communiqué. Cette version française du site américain d'Arianna Huffington avait été lancée le 23 janvier 2012 en partenariat avec Le Monde et le banquier Matthieu Pigasse. Le Huffington Post était en septembre 2015 le 13e site d'information le plus consulté de France, selon l'OJD. Les effectifs sont passés de 7 à 25 journalistes, selon le site. "Nous visions initialement l'équilibre à fin 2014, mais nous avons fait le pari de continuer à recruter pour renforcer notre équipe et ce choix a été le bon", a déclaré Anne Sinclair, directrice éditoriale du site, citée dans le communiqué. Le Huffington Post a profité jeudi de son anniversaire pour lancer une nouvelle page centralisant sa production vidéo, "un véritable laboratoire pour l'ensemble des 14 autres éditions internationales du Huffington Post", selon Arianna Huffington, également citée dans le communiqué. L'actualité y sera abordée à travers des séries télévisées, des décryptages d'experts ou encore des vidéos en "stop motion". (Belga)

"Le Huffington Post vient de clore son premier exercice bénéficiaire fin 2015", a annoncé le site dans un communiqué. Cette version française du site américain d'Arianna Huffington avait été lancée le 23 janvier 2012 en partenariat avec Le Monde et le banquier Matthieu Pigasse. Le Huffington Post était en septembre 2015 le 13e site d'information le plus consulté de France, selon l'OJD. Les effectifs sont passés de 7 à 25 journalistes, selon le site. "Nous visions initialement l'équilibre à fin 2014, mais nous avons fait le pari de continuer à recruter pour renforcer notre équipe et ce choix a été le bon", a déclaré Anne Sinclair, directrice éditoriale du site, citée dans le communiqué. Le Huffington Post a profité jeudi de son anniversaire pour lancer une nouvelle page centralisant sa production vidéo, "un véritable laboratoire pour l'ensemble des 14 autres éditions internationales du Huffington Post", selon Arianna Huffington, également citée dans le communiqué. L'actualité y sera abordée à travers des séries télévisées, des décryptages d'experts ou encore des vidéos en "stop motion". (Belga)