Le budget 2012 établit prévoyait une perte de 35,5 millions d'euros. Cette mauvaise performance s'explique principalement par la baisse du chiffre d'affaires de la SNCB-Logistics, la filiale indépendante du groupe.

Ses activités ont diminué tant en termes de chiffres d'affaires (-11,9 millions d'euros par rapport au premier semestre 2011) qu'en termes de tonnes par kilomètre transportés (-6,2%). Les opérations financières du groupe ont également pesé sur les résultats, avec un impact négatif de 110,9 millions au cours des six premiers mois de l'année.

Le produit d'exploitation du groupe passe d'environ 1,744 milliard en 2011 à 1,778 milliard en 2012, mais est en retard par rapport au montant budgété, à 1,878 milliard d'euros. L'Ebitda est néanmoins positif de 91,1 millions d'euros.

Trends.be, avec Belga

Le budget 2012 établit prévoyait une perte de 35,5 millions d'euros. Cette mauvaise performance s'explique principalement par la baisse du chiffre d'affaires de la SNCB-Logistics, la filiale indépendante du groupe. Ses activités ont diminué tant en termes de chiffres d'affaires (-11,9 millions d'euros par rapport au premier semestre 2011) qu'en termes de tonnes par kilomètre transportés (-6,2%). Les opérations financières du groupe ont également pesé sur les résultats, avec un impact négatif de 110,9 millions au cours des six premiers mois de l'année. Le produit d'exploitation du groupe passe d'environ 1,744 milliard en 2011 à 1,778 milliard en 2012, mais est en retard par rapport au montant budgété, à 1,878 milliard d'euros. L'Ebitda est néanmoins positif de 91,1 millions d'euros. Trends.be, avec Belga