"L'objectif est d'obtenir à terme une position équivalente à celle de l'Etat français", a dit Wopke Hoekstra lors d'une conférence de presse à La Haye. L'Etat français détient actuellement une participation de 14,3% dans le groupe. (Belga)