Environ six entreprises sur dix de la fédération sont aujourd'hui complètement à l'arrêt, trois sur dix travaillent partiellement, et seule une sur dix travaille plus ou moins normalement. Un autre chiffre révélateur est le chômage temporaire, qui est de 72 % dans l'industrie de l'ameublement, 62 % dans l'industrie textile et au moins 48 % dans l'industrie du bois. 38.000 personnes sont employées dans ces trois secteurs.

Alors que les gouvernements fédéral et régionaux ont pris des mesures pour encaisser le choc de la crise, Fedustria estime que ce n'est pas suffisant et qu'il faut une "sortie rapide" du confinement à partir du 20 avril.

"Les premiers assouplissements devraient être possibles à partir du 20 avril, en particulier dans le commerce (de détail). Les magasins de meubles et les centres de jardinage, mais aussi d'autres détaillants tels que les magasins de bricolage, de mode, ... devraient pouvoir rouvrir après les vacances de Pâques de manière sûre et responsable ('coronaproof') afin que les entreprises de production puissent également redémarrer leur production en raison d'une demande croissante", souligne Fedustria.

Environ six entreprises sur dix de la fédération sont aujourd'hui complètement à l'arrêt, trois sur dix travaillent partiellement, et seule une sur dix travaille plus ou moins normalement. Un autre chiffre révélateur est le chômage temporaire, qui est de 72 % dans l'industrie de l'ameublement, 62 % dans l'industrie textile et au moins 48 % dans l'industrie du bois. 38.000 personnes sont employées dans ces trois secteurs. Alors que les gouvernements fédéral et régionaux ont pris des mesures pour encaisser le choc de la crise, Fedustria estime que ce n'est pas suffisant et qu'il faut une "sortie rapide" du confinement à partir du 20 avril. "Les premiers assouplissements devraient être possibles à partir du 20 avril, en particulier dans le commerce (de détail). Les magasins de meubles et les centres de jardinage, mais aussi d'autres détaillants tels que les magasins de bricolage, de mode, ... devraient pouvoir rouvrir après les vacances de Pâques de manière sûre et responsable ('coronaproof') afin que les entreprises de production puissent également redémarrer leur production en raison d'une demande croissante", souligne Fedustria.