Le fonds pétrolier, le plus richement doté au monde avec des actifs de plus de 1.100 milliards d'euros, va également soutenir des motions d'actionnaires réclamant notamment plus d'efforts en matière environnementale et sociale, indique-t-il sur son site. Tim Cook, qui a fêté en 2021 son 10e anniversaire à la tête du géant américain, a reçu 98,73 millions de dollars en salaires, intéressement et actions l'an dernier, soit plus de six fois plus qu'en 2020. Cette rémunération doit être approuvée par les actionnaires d'Apple lors d'une assemblée générale prévue le 4 mars. Le fonds norvégien rend publics tous ses votes cinq jours avant. Pour le fonds, qui détenait fin 2020 environ 1% du capital d'Apple, la marque à la pomme doit s'assurer que "toutes les rémunérations aient une rationalité d'activité claire". Les actions attribuées aux dirigeants devraient ne pas pouvoir être vendues "pendant cinq à 10 ans", demande-t-il également. Apple a affiché une santé rayonnante à Wall Street l'an dernier et a franchi brièvement début janvier le cap des 3.000 milliards de dollars de capitalisation, une première dans l'histoire boursière. Elle est depuis redescendue sous ce seuil mais pèse encore près de 2.700 milliards de dollars. (Belga)

Le fonds pétrolier, le plus richement doté au monde avec des actifs de plus de 1.100 milliards d'euros, va également soutenir des motions d'actionnaires réclamant notamment plus d'efforts en matière environnementale et sociale, indique-t-il sur son site. Tim Cook, qui a fêté en 2021 son 10e anniversaire à la tête du géant américain, a reçu 98,73 millions de dollars en salaires, intéressement et actions l'an dernier, soit plus de six fois plus qu'en 2020. Cette rémunération doit être approuvée par les actionnaires d'Apple lors d'une assemblée générale prévue le 4 mars. Le fonds norvégien rend publics tous ses votes cinq jours avant. Pour le fonds, qui détenait fin 2020 environ 1% du capital d'Apple, la marque à la pomme doit s'assurer que "toutes les rémunérations aient une rationalité d'activité claire". Les actions attribuées aux dirigeants devraient ne pas pouvoir être vendues "pendant cinq à 10 ans", demande-t-il également. Apple a affiché une santé rayonnante à Wall Street l'an dernier et a franchi brièvement début janvier le cap des 3.000 milliards de dollars de capitalisation, une première dans l'histoire boursière. Elle est depuis redescendue sous ce seuil mais pèse encore près de 2.700 milliards de dollars. (Belga)