Cette décision a été faite "au terme de discussions techniques de plusieurs mois avec les autorités tunisiennes", a souligné le FMI. "La gravité du contrecoup de la guerre en Ukraine accroît la nécessité de mettre en oeuvre sans délai des réformes ambitieuses", a estimé Jihad Azour, administrateur du FMI, à l'issue d'une visite en Tunisie. (Belga)

Cette décision a été faite "au terme de discussions techniques de plusieurs mois avec les autorités tunisiennes", a souligné le FMI. "La gravité du contrecoup de la guerre en Ukraine accroît la nécessité de mettre en oeuvre sans délai des réformes ambitieuses", a estimé Jihad Azour, administrateur du FMI, à l'issue d'une visite en Tunisie. (Belga)