Le FMI, qui souligne également les risques entourant la crise des devises de certains pays émergents, table désormais sur une croissance du produit intérieur brut mondial (PIB) de 3,7% pour ces deux années, soit 0,2 point de pourcentage de moins que lors de sa précédente prévision de juillet et dans son rapport de printemps. Pour les Etats-Unis et la Chine, les deux premières puissances économiques du monde qui se sont infligées mutuellement des taxes douanières sur des centaines de milliards de dollars de marchandises, l'institution de Washington maintient leur prévision d'expansion économique cette année à +2,9% et +6,6% respectivement mais les abaisse de 0,2 point pour l'année prochaine à +2,5% et +6,2%. (Belga)

Le FMI, qui souligne également les risques entourant la crise des devises de certains pays émergents, table désormais sur une croissance du produit intérieur brut mondial (PIB) de 3,7% pour ces deux années, soit 0,2 point de pourcentage de moins que lors de sa précédente prévision de juillet et dans son rapport de printemps. Pour les Etats-Unis et la Chine, les deux premières puissances économiques du monde qui se sont infligées mutuellement des taxes douanières sur des centaines de milliards de dollars de marchandises, l'institution de Washington maintient leur prévision d'expansion économique cette année à +2,9% et +6,6% respectivement mais les abaisse de 0,2 point pour l'année prochaine à +2,5% et +6,2%. (Belga)