Remington avait annoncé son intention de déposer le bilan plus tôt cette année, il avait dû demander un report de paiement, sous pression d'une lourde dette et de ventes d'armes à feu, d'armes légères et de munitions en baisse. La société, fondée en 1816, est l'un des fabricants d'armes à feu les plus connus aux Etats-Unis et emploie 3.500 personnes. Elle est détenue depuis 2007 par la société d'investissement Cerberus.

Les fabricants d'armes à feu aux Etats-Unis sont soumis à une pression croissante de l'opinion publique. En particulier, la fusillade meurtrière dans une école en Floride en février a mené à un appel pour des règles plus strictes encadrant la vente d'armes.

Remington avait annoncé son intention de déposer le bilan plus tôt cette année, il avait dû demander un report de paiement, sous pression d'une lourde dette et de ventes d'armes à feu, d'armes légères et de munitions en baisse. La société, fondée en 1816, est l'un des fabricants d'armes à feu les plus connus aux Etats-Unis et emploie 3.500 personnes. Elle est détenue depuis 2007 par la société d'investissement Cerberus. Les fabricants d'armes à feu aux Etats-Unis sont soumis à une pression croissante de l'opinion publique. En particulier, la fusillade meurtrière dans une école en Floride en février a mené à un appel pour des règles plus strictes encadrant la vente d'armes.