A l'heure d'écrire ces lignes, 13 lots d'oeufs contaminés en provenance des Pays-Bas - soit à peine 30.000 oeufs, pour l'instant - ont été découverts dans l'Hexagone. On est encore loin de l'ampleur néerlandaise où l'impact de la crise du Fipronil s'alourdit : des millions d'oeufs ont été retirés des magasins, 300.000 volailles ont été abattues et 180 élevages blo...

A l'heure d'écrire ces lignes, 13 lots d'oeufs contaminés en provenance des Pays-Bas - soit à peine 30.000 oeufs, pour l'instant - ont été découverts dans l'Hexagone. On est encore loin de l'ampleur néerlandaise où l'impact de la crise du Fipronil s'alourdit : des millions d'oeufs ont été retirés des magasins, 300.000 volailles ont été abattues et 180 élevages bloqués. Pas mal de chaînes de distribution, chez nos voisins comme chez nous, ont dû prendre des mesures dans les pays concernés. Colruyt, Delhaize, Aldi, Albert Heijn ont ainsi retiré par précaution de leurs rayons les oeufs de certains de leurs fournisseurs.Mais ce qu'il faut déjà nommer la " crise de l'oeuf contaminé " se répercute aussi sur l'Afsca, l'agence fédérale pour la sécurité alimentaire. Les critiques se multiplient, de la part des politiques comme des éleveurs, épinglant le manque de réactivité et de transparence dans le cas des oeufs, alors que l'agence avait été ultra stricte pour des produits artisanaux comme le fromage de Herve ou la tarte au riz...L'Afsca aurait en effet mis pas moins de sept semaines avant de prévenir le ministre de tutelle (Willy Borsus à l'époque) de sa découverte. Un délai que l'agence justifie par une instruction judiciaire en cours et un impact limité à ce moment-là.Et d'ajouter que, d'après elle, les taux de Fipronil détectés ne présentent aucun risque pour l'être humain même si la substance est interdite dans le secteur avicole.Reste que la crise prend déjà un tournant politique avec une audition au Parlement. Et certains craignent déjà qu'au niveau alimentaire elle ne s'étende, prochainement, aux produits transformés qui contiendraient des oeufs contaminés. La semaine dernière, des salades industrielles contenant des oeufs ou de la mayonnaise aux oeufs ont ainsi été retirées des rayons en Allemagne.