Le magazine Trends a annoncé lundi qu'AB InBev transférait en Suisse, dans le canton de Zoug, son service mondial d'achats, évoquant au passage un litige en Belgique, au sujet de ces activités, avec l'inspection des impôts. Du côté d'AB InBev, on explique que le déménagement concerne quelques responsables du département "global procurement office" et intervient dans le cadre du rachat de SABMiller. En outre, ce n'est pas l'ensemble du service, d'une septentaine de personnes, qui déménage, souligne-t-on. "L'objectif est, à terme, d'aller vers un seul service des achats". Sa localisation n'est toutefois pas encore décidée, selon une porte-parole du groupe brassicole. La localisation du siège social du groupe, après le rachat de SABMiller, a quant à elle été confirmée à Louvain il y a quelques mois. Et cela reste comme cela, insiste-t-on chez AB InBev. (Belga)

Le magazine Trends a annoncé lundi qu'AB InBev transférait en Suisse, dans le canton de Zoug, son service mondial d'achats, évoquant au passage un litige en Belgique, au sujet de ces activités, avec l'inspection des impôts. Du côté d'AB InBev, on explique que le déménagement concerne quelques responsables du département "global procurement office" et intervient dans le cadre du rachat de SABMiller. En outre, ce n'est pas l'ensemble du service, d'une septentaine de personnes, qui déménage, souligne-t-on. "L'objectif est, à terme, d'aller vers un seul service des achats". Sa localisation n'est toutefois pas encore décidée, selon une porte-parole du groupe brassicole. La localisation du siège social du groupe, après le rachat de SABMiller, a quant à elle été confirmée à Louvain il y a quelques mois. Et cela reste comme cela, insiste-t-on chez AB InBev. (Belga)