Michael Hickey était notamment, au sein de la compagnie, en charge des pilotes et du personnel au sol. C'est précisément un problème de planification de congés et de planning de travail des pilotes Ryanair qui avait mené au manque de personnel qui a forcé la compagnie à annuler des milliers de trajets. Il était dans l'entreprise depuis près de 30 ans et occupait le poste de chief operations officer depuis 2014.

Il quittera Ryanair dans trois semaines, un premier départ d'importance depuis l'éclatement de la controverse autour de la vague d'annulations de vols qui a affecté des centaines de milliers de voyageurs.

Parallèlement, l'entreprise semble engager à tour de bras, ayant encore relayé vendredi sur Twitter l'embauche de "32 nouveaux pilotes", qui prennent la pose pour l'occasion.

Michael Hickey était notamment, au sein de la compagnie, en charge des pilotes et du personnel au sol. C'est précisément un problème de planification de congés et de planning de travail des pilotes Ryanair qui avait mené au manque de personnel qui a forcé la compagnie à annuler des milliers de trajets. Il était dans l'entreprise depuis près de 30 ans et occupait le poste de chief operations officer depuis 2014. Il quittera Ryanair dans trois semaines, un premier départ d'importance depuis l'éclatement de la controverse autour de la vague d'annulations de vols qui a affecté des centaines de milliers de voyageurs. Parallèlement, l'entreprise semble engager à tour de bras, ayant encore relayé vendredi sur Twitter l'embauche de "32 nouveaux pilotes", qui prennent la pose pour l'occasion.