"Proximus ne considère pas KPN comme un concurrent direct, ni maintenant, ni dans un avenir proche. Dominique Leroy garde donc la confiance du conseil d'administration et reste en place. Ce serait même elle qui a fixé la date du 1er décembre", a ajouté le représentant syndical. Dominique Leroy a annoncé jeudi son départ vers l'opérateur télécom néerlandais KPN. Les syndicats ont remis lundi matin une lettre ouverte adressée au conseil d'administration de l'opérateur, Stefaan De Clerck, lui demandant la démission immédiate de Dominique Leroy ainsi que la suspension et la révision du plan de transformation. (Belga)