"Il y a deux ans, le chômage en Région bruxellois était bien supérieur à celui d'Anvers ou de Gand. Aujourd'hui, le chômage est, un mois juste au-dessus, l'autre mois juste en-dessous, de celui dans ces deux villes flamandes. Le chômage est même sensiblement plus bas que dans les villes wallonnes comme Liège ou Charleroi", a pointé M. Gosuin lors de la réception de Nouvel an de DéFI.

Plutôt que d'attaquer qui que ce soit, le parti a décidé de mettre cette occasion à profit pour faire le bilan -positif- à mi-législature du travail de leurs ministres dans le gouvernement bruxellois.

M. Gosuin s'est aussi félicité mardi que les compétences Emploi et Formation professionnelle aient été rassemblées dans les mains -les siennes- d'un même ministre sous cette législature. Selon lui, cette décision porte ses fruits même si la politique "néo-libérale" du gouvernement fédéral freine considérablement les tentatives de la coalition bruxelloise pour éliminer les inégalités dans la Région bruxelloise.

"Il y a deux ans, le chômage en Région bruxellois était bien supérieur à celui d'Anvers ou de Gand. Aujourd'hui, le chômage est, un mois juste au-dessus, l'autre mois juste en-dessous, de celui dans ces deux villes flamandes. Le chômage est même sensiblement plus bas que dans les villes wallonnes comme Liège ou Charleroi", a pointé M. Gosuin lors de la réception de Nouvel an de DéFI. Plutôt que d'attaquer qui que ce soit, le parti a décidé de mettre cette occasion à profit pour faire le bilan -positif- à mi-législature du travail de leurs ministres dans le gouvernement bruxellois. M. Gosuin s'est aussi félicité mardi que les compétences Emploi et Formation professionnelle aient été rassemblées dans les mains -les siennes- d'un même ministre sous cette législature. Selon lui, cette décision porte ses fruits même si la politique "néo-libérale" du gouvernement fédéral freine considérablement les tentatives de la coalition bruxelloise pour éliminer les inégalités dans la Région bruxelloise.