Cette croissance résulte de l'intégration de la société Osiatis ainsi que d'une "croissance organique de 3% liée au succès d'Econocom dans le digital et aux synergies entre les différentes activités du groupe", explique la société.

Le bénéfice net (part du groupe) est par contre en recul, à 30,9 millions d'euros, contre 44,1 millions d'euros en 2013.

Pour 2015, la direction du groupe déclare, dans un communiqué, anticiper "une nouvelle année de croissance organique du chiffre d'affaires, une progression de son résultat opérationnel courant et de son résultat net par action".

Cette croissance résulte de l'intégration de la société Osiatis ainsi que d'une "croissance organique de 3% liée au succès d'Econocom dans le digital et aux synergies entre les différentes activités du groupe", explique la société.Le bénéfice net (part du groupe) est par contre en recul, à 30,9 millions d'euros, contre 44,1 millions d'euros en 2013.Pour 2015, la direction du groupe déclare, dans un communiqué, anticiper "une nouvelle année de croissance organique du chiffre d'affaires, une progression de son résultat opérationnel courant et de son résultat net par action".