Le Bureau du Plan constate que l'économie belge a affiché une "croissance solide" au quatrième trimestre de 2016 et s'attend, en 2017, à ce que la croissance oscille "entre 0,3 et 0,4% par trimestre" grâce à la dynamique de la demande intérieure. Le pouvoir d'achat des particuliers est en effet soutenu par les importantes créations nettes d'emplois (environ +59.000 unités en 2016) tandis que 51.000 nouvelles créations sont attendues en 2017. Parallèlement, le nombre de chômeurs (y compris les chômeurs complets indemnisés non demandeurs d'emploi) diminuerait de 58.000 unités sur l'ensemble de la période 2016-2017. Le Bureau du Plan s'attend en outre à ce que l'inflation s'établisse à 2,1% en 2017. La croissance de l'indice santé serait quant à elle de 1,7%. Sur la base des prévisions mensuelles du Bureau fédéral du Plan pour l'indice santé, l'indice pivot actuel pour les traitements de la fonction publique et les allocations sociales serait dépassé en mai 2017. (Belga)

Le Bureau du Plan constate que l'économie belge a affiché une "croissance solide" au quatrième trimestre de 2016 et s'attend, en 2017, à ce que la croissance oscille "entre 0,3 et 0,4% par trimestre" grâce à la dynamique de la demande intérieure. Le pouvoir d'achat des particuliers est en effet soutenu par les importantes créations nettes d'emplois (environ +59.000 unités en 2016) tandis que 51.000 nouvelles créations sont attendues en 2017. Parallèlement, le nombre de chômeurs (y compris les chômeurs complets indemnisés non demandeurs d'emploi) diminuerait de 58.000 unités sur l'ensemble de la période 2016-2017. Le Bureau du Plan s'attend en outre à ce que l'inflation s'établisse à 2,1% en 2017. La croissance de l'indice santé serait quant à elle de 1,7%. Sur la base des prévisions mensuelles du Bureau fédéral du Plan pour l'indice santé, l'indice pivot actuel pour les traitements de la fonction publique et les allocations sociales serait dépassé en mai 2017. (Belga)