Les trois quarts des personnes interrogées en Belgique (73%) perçoivent positivement l'entrepreneuriat mais seules 32% d'entre elles se voient en créateurs d'entreprise. "En Europe, la peur de l'échec et l'accès au financement sont des freins plus puissants qu'aux Etats-Unis ou en Asie", indique L'Echo.

Les Belges estiment en priorité que les chambres de commerce (40%), l'enseignement supérieur et universitaire (38%) et l'enseignement secondaire (37%) sont les niveaux d'enseignement les plus favorables à l'entrepreneuriat. "Si 62% des Belges jugent satisfaisante l'offre globale d'enseignement à l'entrepreneuriat, un Belge sur deux estime qu'elle peut être améliorée", souligne encore L'Echo.

Les trois quarts des personnes interrogées en Belgique (73%) perçoivent positivement l'entrepreneuriat mais seules 32% d'entre elles se voient en créateurs d'entreprise. "En Europe, la peur de l'échec et l'accès au financement sont des freins plus puissants qu'aux Etats-Unis ou en Asie", indique L'Echo.Les Belges estiment en priorité que les chambres de commerce (40%), l'enseignement supérieur et universitaire (38%) et l'enseignement secondaire (37%) sont les niveaux d'enseignement les plus favorables à l'entrepreneuriat. "Si 62% des Belges jugent satisfaisante l'offre globale d'enseignement à l'entrepreneuriat, un Belge sur deux estime qu'elle peut être améliorée", souligne encore L'Echo.